dimanche 20 novembre 2016

L'action, sa motivation, sa réalisation, comme on en jouit et son fruit

Le karma signifie que tout ce que nous faisons au moyen de notre corps, notre parole et notre esprit entraîne un résultat correspondant. Chaque action, même la plus insignifiante, porte en elle-même ses conséquences. Les maîtres font remarquer qu'une dose infime de poison suffit à causer la mort, et qu'une graine minuscule peut devenir un arbre immense. Et le Bouddha disait : « Ne jugez pas à la légère une action négative sous prétexte qu'elle est de peu d'importance ; même une toute petite étincelle peut embraser une meule de foin de la taille d'une montagne. »

Il disait également : « Ne méprisez pas d'infimes actions positives en pensant : "cela n'a aucune conséquence" ; des gouttes d'eau, même minuscules, finissent en effet par remplir un récipient énorme. »

Le karma ne se désagrège pas comme les objets matériels, il ne devient jamais inactif. Il ne peut être détruit « ni par le temps, ni par le feu, ni par l'eau ». Son pouvoir ne saurait disparaître tant qu'il n'aura pas mûri.

Pour aller plus loin :
Cf. chapitre 6, page 187 
Le Livre tibétain de la Vie et de la Mort,
Nouvelle édition augmentée, Le Livre de Poche

Ceci est ce que nous enseigne le Bouddha-dharma. Par ailleurs il est dit et nous pouvons tous le constater :

La seule bonne qualité d'une action négative, est qu'elle peut être réparée, purifiée ou pardonnée avant d'avoir porté son fruit. Ce qui ne l'efface pas mais qui peut atténuer ses conséquences ou leur intensité. Ce qui est fait est fait.

Nous ne sommes pas nos actions, mais nous portons les actions négatives comme en potence sur le dos ou en boulet aux chevilles ou aux mains et elles nous enlaidissent, et c'est comme si nous portions nos actions positives en ailes sur le dos ou en auréoles sur la tête, et elles nous embellissent.

 Invitation à la contemplation

Quelle invocation fait Rûmî à l'amour pur et profond ?

Aucun commentaire: