vendredi 8 janvier 2016

Tester l'accessibilité de 17 parcs et jardins

Bonjour,

D'ici le mois d'avril en vue d'une journée pique-nique des délégations du Sud de l'AFP (du Roussillon Méditerranée à Paca),

Nous pouvons programmer 17 points d'entrainement marseillais (17 sites / 4 mois: soit un par semaine, quelque soit le temps, dont deux proches et de petite surface en une journée pique-nique pour faire 17).

Le but est d'arriver (à terme) à tenir en marchant 2h d'affilée avec pause repos de 15 mn + pipi.

Étirements et échauffement 5' avant de commencer et étirements 10' en fin d'effort avant chaque pause.

Le mieux est de commencer sur du plat pour corser la pente progressivement.

Que les personnes intéressées et partantes me laissent leurs coordonnées.

Je pratique la marche nordique et peux vous y introduire. En attendant, il y a de nombreuses vidéo YouTube sur le sujet.

Préparez vos pieds avec une crème tannante, voyez votre podologue avant si besoin voire en préventive.

Compte tenu que nous serons dans un parc on pourra s'asseoir dès que besoin pendant que les autres continuent pour les encourager au passage.

Donc ne vous privez pas de ces sorties et rencontres avec l'idée d'accomplir une performance.

Le but est le chemin lui-même, n'oubliez pas cette vérité !

Nous commencerons dimanche prochain et déciderons du premier site si on arrive à se rencontrer en salon de thé dans la semaine sinon par skype ou hangout.

Courage zen !
Detchen !
Ultreia !

2 commentaires:

véronique sabadell a dit…

Bonne chance !!

Detchen a dit…

Et bien j'ai été interrompue dans mon élan par un problème au poignet qui fait que je n'arrive plus à tenir correctement les bâtons de marche nordique, je ne peux plus me servir de ma canne pour me soutenir, résultat je fatigue deux fois plus.

L'été est passé, ma main n'est toujours pas guérie, mais je reprends le boulot pour renforcer les muscles, sinon je n'aurai plus d'avant bras, il est rachitique.

Partant de là, je n'ai pas pu avancer sur le chemin vers Compostelle, bien que, intérieurement, secrètement, spirituellement, il y a eu quelques semaines-siecles parcourues et c'est l'essentiel et le plus important, il me semble.

Le chemin vers Saint-Jacques de Compostelle n'est pas seulement une randonnée, je comptais partir de ma ville actuelle de naissance celle de tous les calvaires on pourrait dire, cependant de nombreuses personnes disent que la véritable route part du Puy-en-Velay, mes compagnons de route préfèrent à partir de là-bas alors ma belle idée de voix handiphocéenne bat de l'aile, car les valides de veulent pas faire l'effort et les handicapés se retrouvent tout seuls et freinés, alors qu'on n'est assez dépendants.

Vrai courage serait de ne dépendre que de celui qui nous porte et d'y aller yalla ! je vais mettre un petit peu de sœur Emmanuelle dans mon carburant, dans mon moteur, et dans mon cœur, peut-être que je pourrais y aller ainsi sans personne d'autres.

Donc plus ça va et puis je me dis que je vais faire le chemin seule dans une cellule de méditation et de contemplation sinon.

Ultreïa !